Séquence 2 : Le Horla de Maupassant

CCU :: Archives :: Cours :: Fançais :: Première

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séquence 2 : Le Horla de Maupassant

Message  Admin le Mar 16 Oct - 7:01

Séquence 2 : Le Horla de Maupassant
Questions : Comment Maupassant entraîne le personnage dans la folie ?
Comment fait-il naître le fantastique ?
Quelle est la relation entre la vie de Maupassant et la fiction ?
Séance 1 : Le Horla version de 1887
Guy de Maupassant est touché par des troubles nerveux et il est interné en 1892. Son œuvre est marqué par sa maladie et ses angoisses.
Le Horla est un texte important de l’auteur. Il est réécrit trois fois en 1885, 1886 et 1887.
Attention car il ne faut pas confondre l’auteur et le narrateur ! L’auteur écrit l’histoire alors que le narrateur raconte l’histoire.
Un narrateur racontant l’histoire de l’auteur participe à une autobiographie. Le Horla s’inspire de la vie de Maupassant mais ne la raconte pas.



1) Les repères spatio-temporels :
Le texte est un journal intime. Il est écrit à la première personne et chaque texte est daté du jour de production.
Réaliser une chronologie des événements :
- 8 mai : La journée est belle. Il est dans son jardin
- 5 juillet : La nuit est horrible et la carafe d’eau est vide à son réveil.
- 10 juillet : Premier test – Le lait et l’eau disparaissent et le vin, le pain et les fraises restent en place.
- 19 août : Il entend parler du Horla à Rio.
- 10 septembre : Il tente de tuer le Horla et, après son échec, il décide de se tuer
La chronologie est totalement linéaire. L’auteur raconte en suivant l’ordre des événements. Cela renforce le sentiment d’être face à un journal intime.
2) La narration
Les verbes sont au présent et le texte est écrit à la première personne.
Le narrateur est plongé dans un monologue intérieur et nous lisons ses pensées.
Le point de vue est donc celui du narrateur.
Nous n’avons pas les pensées ou émotions des autres personnages. Nous plongeons dans la folie du narrateur avec lui. Le lecteur n’a pas la possibilité de prendre du recul et de voir le narrateur devenir dément. Le lecteur n’est pas en capacité de faire la différence entre le réel/irréel, l’angoisse/ la menace …
3) Réalité ou fiction ?
Le narrateur est proche de Maupassant qui connait aussi des crises d’angoisses mais Maupassant le fait aller beaucoup plus loin que lui. Le narrateur met le feu à sa maison et il semble complètement dément à la fin du texte. Il pense même à se tuer.
L’objectif de l’auteur avec ce texte est de brouiller la frontière entre le réel et la fiction et aussi d’exorciser ses peurs en faisant évoluer un personnage très proche de lui.


Admin
Admin

Messages : 147
Date d'inscription : 17/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://ccu57240.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


CCU :: Archives :: Cours :: Fançais :: Première

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum