Objet d’étude 3: L’homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations.

CCU :: Archives :: Cours :: Fançais :: Première

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Objet d’étude 3: L’homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations.

Message  Admin le Ven 31 Mai - 9:11

Objet d’étude 3: L’homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations.
Séquence 1 : Sciences techniques et progrès
Séance 1 : Confronter des arguments p152 et 153
1) Les deux textes sont des argumentations.
Les textes tournent autour de l’idée d’une planète en danger, du besoin d’écologie, de protection, etc etc…
Le Texte 1 est écrit à la 3ème personne. On a l’impression d’un inventaire des faits.
Le texte 2 est écrit à la 1ère personne. On a l’impression que l’auteur relate une expérience.
2) Relevez les arguments dans les deux textes :
Texte 1 :
1er : Exploitation des ressources eau bois poisson
2 : Inégalité dans le monde amplifie l’exploitation.

Texte 2 :
1er : Il pensait le progrès positif et il se rend compte que l’homme a perdu contact avec la nature et qu’il la détruit petit à petit.
3) Analyse : Comment les deux auteurs abordent les problématiques écologiques :
Les deux auteurs expliquent que l’homme est responsable des problèmes climatiques. Par contre, on peut se sentir diversement concerné. N. Hulot semble plus proche de nous et aborde moins de thématique. Il incarne l’écologie. L’autre texte semble plus collectif et n’a même pas de nom d’auteur.


















Séance 2 : Résumer un article sur une invention technique. P 157.

Résumer l’article en 10 lignes environ en respectant la structure ( 3 paragraphes)




















Séquence 2 : Anticipation, science-fiction et monde réel.
Séance 1 : Les villes du futur p 166 à 171
Texte 2 p 168 :
1) Il s’agit d’un texte narratif de science-fiction car l’auteur parle d’une planète étrangère (L2) , rien de ce qui était connu (l4), (L17) revêtement en quartz, (l22) pilonnée par des milliards de météores, (l24) elle brillait comme un aquarium, (L31 à 38) ciel rose, pavonis mons, 60 ° de différence avec l’extérieur, etc.…
2) On constate qu’il y a de plus en plus d’éléments / d’indices de science- fiction dans le texte parce que cela montre que l’homme s’éloigne de l’espace de vie, immersion de plus en plus forte du lecteur.
3) Relevez les éléments qui rendent ce récit plausible :
Plausible : Qui a un caractère de vérité, dont on a l’impression que cela est possible.
Vrai : raconte une vérité, une histoire qui s’est déroulée.
- La ville est sous une coupole pour conserver l’oxygène.
- Pour sortir il met un scaphandre.
- Le ciel est rose
- Les météores.
- Les températures.
4) Pourquoi un récit plausible ?
L’objectif est de donner au lecteur l’impression d’y être.
5) Intérêt pour le lecteur :
Le lecteur développe son imagination. La science fiction peut donner des idées aux scientifiques pour inventer le monde de demain. La science fiction peut poser des questions à notre monde et aussi anticiper sur des réponses à des problèmes fondamentaux ( changement climatique)
6) Comparaison avec la bande dessinée.
La bande dessinée reprend les mêmes idées que le texte. Il y a une grande proximité. Kim Stanley est l’auteur d’une trilogie sur la conquête de Mars qui est à l’origine d’une forte influence sur nos perceptions de Mars.





Séance 2 : Vers la réalité. P 170.
Question : En quoi ces villes réelles ont-elles des caractéristiques imaginaires ?
1) Le corpus comprend deux documents qui ont pour thème la ville moderne.
2) La tour Burj Dbai semble irréelle car elle est immense, hors norme. On a l’impression qu’il s’agit d’une fusée transportant une ville avec tous ses habitants. La construction n’est pas à l’échelle humaine.
3) L’homme a façonné la nature et a donc inversé les rôles. Il n’est plus esclave mais maître de celle-ci. La nature nous réserve peut être une surprise.
4) Quel est le point de vue des concepteurs de ces projets sur le progrès scientifique ?
Les concepteurs de ces projets voient le progrès comme une réponse aux problèmes de l’humanité. Le progrès est dont source de bonheur. Vision positiviste du progrès.
Vision inverse : Le progrès amène un edépendance et pose des nouveaux problèmes risquant de mettre en danger l’humanité, les hommes.

Séance 3 : Les robots. P 176 à 181.
1) Le robot une histoire ancienne p 176 et 177.
Texte 1 et 2 : Il s’agit de texte fantastique (élément inexplicable) que l’on considère comme précurseur de la science fiction. Il s’agit de textes narratifs. Le 2ème est un dialogue entre le créateur et sa créature.
2) Texte 1 :
Lexique : Exalté, enthousiasme, créateur espèce nouvelle, torrent de lumière, pouvoir, prodigieux, donner la vie, merveilleux …
V. Frankenstein se prend pour dieu. Il est exalté par sa découverte. Il ne voit que du progrès dans sa découverte. Il est dans une logique positive. Il ne réfléchit aux conséquences de ses actes.
3) Texte 2 : La créature = démon (l 1)
Texte 1 : La créature = enfant (l26)
Le lexique a évolué. Le créateur a enfanté un montre dont on comprend qu’il a tué des personnes (l5). L’expérience a dérapé sans que le chercheur ne le remarque ou n’y réfléchisse avant.
5) La créature reproche à son créateur de l’avoir abandonné, de lui avoir donné la vie, de vouloir le tuer, de l’avoir fait souffrir
6) Avec Frankenstein, nous sommes confrontés au progrès scientifique qui peut se retourner contre l’humanité, qui dépasse l’homme, dérape et qui peut avoir des conséquences dramatiques.
Texte 3 p 178 :

Admin
Admin

Messages : 147
Date d'inscription : 17/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://ccu57240.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

CCU :: Archives :: Cours :: Fançais :: Première

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum